GARDER L'AVORTEMENT EN DEHORS DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DE L’ONU

Petition à l'attention des Etats membres des Nations Unies

 

GARDER L'AVORTEMENT EN DEHORS DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DE L’ONU

0200.000
  121.851
 
121.851 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.

GARDER L'AVORTEMENT EN DEHORS DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DE L’ONU

Tuer des enfants innocents dans l'utérus ne doit pas faire partie des politiques de développement mondial.

En 2015, le système des Nations Unies décidera comment des milliards de dollars seront dépensés pour éradiquer la pauvreté, améliorer la santé et l'éducation et aider les pays pauvres à se développer économiquement. Des négociations sont en cours pour décider quelles politiques seront mises en place dans le programme de développement post 2015. Ce programme de développement guidera les politiques mondiales et nationales pendant des décennies.

Des groupes qui ont pour objet de promouvoir et de permettre l'avortement reçoivent déjà des milliards de dollars de la part des gouvernements, des fondations privées et des agences de l'ONU sous le prétexte de développer les « services et la santé sexuelle et reproductive » et d'octroyer des « droits génésiques » - un euphémisme pour désigner l’avortement. Ils veulent obtenir encore plus d'argent en incluant ces politiques dans le programme du développement post 2015. Ces groupes ne doivent pas recevoir plus d’argent de notre part. Ils présentent de fausses informations sur l'avortement via l'éducation, la formation. Ils disent que légaliser l'avortement va résoudre les problèmes de décès maternels. C'est faux !

L'avortement légal ne réduit pas la mortalité maternelle. En fait, l'avortement ne résout en rien les causes sous-jacentes de la mortalité maternelle, qui comprennent l'hémorragie, les infections, l’hypertension artérielle et autres complications de la grossesse et de l'accouchement.

Des politiques efficaces pour répondre à la mortalité maternelle et aux complications de l'avortement, sont bien connues : eau et assainissement, éducation des femmes, assistance pré et post natale, des accoucheurs qualifiés, de meilleures infrastructures de santé, un accès aux médicaments, des transports et des installations de naissance.
Les pays comme le Chili et l'Irlande qui interdisent l'avortement sont les leaders régionaux et mondiaux en termes de prévention de la mortalité maternelle parce qu'ils ont adopté ces politiques.

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
CitizenGO protège votre vie privée et vous maintiendra informé quant aux suites de cette campagne ainsi que sur le lancement d’autres similiaires.

Etats membres des Nations Unies

Votre Excellence,

Nous supplions l'ONU d’adopter une vision positive et globale de la santé qui rend justice à la fois aux mères et à leurs enfants et de rejeter les « services et la santé sexuelle et reproductive » et les « droits génésiques » dans le programme de développement post 2015.
 
Les politiques de développement des Nations Unies ne doivent pas approuver les politiques de santé très ciblées et controversées qui incluent l'avortement.
Salutations,
[Votre Nom]

GARDER L'AVORTEMENT EN DEHORS DES OBJECTIFS DE DEVELOPPEMENT DE L’ONU

Signez cette pétition maintenant!

0200.000
  121.851
 
121.851 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.