Non à l'exposition gender "des elles, des ils" - à Bordeaux comme ailleurs.

Pétition à l’attention de: aux diffuseurs de l'exposition "Des elles

 

Non à l'exposition gender "des elles, des ils" - à Bordeaux comme ailleurs.

050.000
  20.195
 
20.195 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 50.000 signatures.

Non à l'exposition gender "des elles, des ils" - à Bordeaux comme ailleurs.

Depuis fin 2013, une exposition-atelier intitulée "des elles, des ils" est diffusée dans diverses institutions de vulgarisation scientifique de France : le Forum Départemental des Sciences de Villeneuve d'Asq fin 2013, Cap Sciences à Bordeaux du 5 avril au 31 août, et ensuite d'autres villes, selon France Info.
 

Cette exposition, qui s’adresse aux enfants de 3 à 6 ans a pour objectif affiché de « promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons » en luttant contre les « stéréotypes » et les « préjugés ». Nous sommes là très clairement en présence de l’idéologie du genre, comme le montre cette vidéo de présentation décryptée par Vigigender 33. 

Le collectif de parents Vigigender 33 se demande ce que fait une telle exposition au sein de telles institutions dédiées aux sciences… A moins qu’elle ne se base sur les « recherches de genre » que certains qualifient de scientifiques ? Mais ces celles-ci n’ont en réalité établi aucun fait scientifique incontestable. Avec cette exposition, nous serions donc dans l’enseignement à des enfants de 3 à 6 ans de théories - ou d’idéologies – dont les fondements scientifiques sont plus que discutables.

Ainsi, nos enfants – à 3 ans ! - sont-ils invités à « prendre conscience des ressemblances qui existent entre les filles et les garçons pour développer toutes ses potentialités », et à « exprimer ses choix et ses goûts pour affirmer son individualité au-delà des codes du genre », comme en témoigne le document d’invitation envoyé aux enseignants des écoles maternelles. Il s’agit donc de chercher à réduire (voire nier ?) les différences de comportement entre les filles et les garçons. Comme si nos enfants ne choisissaient pas déjà leurs jeux en fonction de leurs goûts et préférences… Comme si l'éducation des enfants au sein de leur famille procédait d'un endoctrinement inconscient ! 


Les organisateurs destinent tout spécialement cette exposition aux écoles : ainsi les familles n’auront pas la possibilité de choisir d’en préserver leurs enfants, tout comme pour le programme « ABCD de l’Egalité » qui procède exactement de la même démarche. Vigigender 33 exprime sa plus vive inquiétude devant cette initiative inutile, dangereuse et subversive qui cherche à prendre la place des familles, et risque de semer le trouble chez nos enfants dans l’acquisition de leur identité sexuée.


De telles initiatives doivent être dénoncées et stoppées.
 

Que l’on laisse enfin nos enfants grandir tranquilles !  

 

 

Le collectif de parents vigi-gender 33

Contact :  comite33@vigi-gender.fr

 

Cette pétition a été créée par un citoyen ou une association qui n'est pas affilié(e) à CitizenGO. CitizenGO n'est donc pas responsable de son contenu.
+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
CitizenGO protège votre vie privée et vous maintiendra informé quant aux suites de cette campagne ainsi que sur le lancement d’autres similiaires.

Pétition à l’attention de: aux diffuseurs de l'exposition "Des elles

Madame, Monsieur,

Cap Sciences Bordeaux propose à partir du 5 avril et jusqu'au 31 août une exposition intitulée "des elles, des ils" à destination des enfants de 3 à 6 ans. 

Cet « atelier-exposition » a pour objectif affiché de « promouvoir l’égalité entre les filles et les garçons ».  Pour cela il veut lutter contre les « stéréotypes » et les « préjugés » en partant du principe que de façon générale les jeunes enfants ne seraient pas libres de choisir leurs activités et leurs comportements en fonction de leurs goûts, mais selon des rôles sociaux que l’on établirait pour eux en fonction de leur sexe ou plutôt de leur « genre ». 

Le collectif de parents Vigigender 33 se pose la question de la place d’une telle exposition au sein d’une institution dédiée aux sciences… A moins qu’elle ne se base sur les « recherches de genre » que certains qualifient de scientifiques ? Mais celles-ci n’ont en réalité établi aucun fait scientifique incontestable. Avec cette exposition, nous serions donc dans l’application à destination d’enfants de 3 à 6 ans de théories - ou d’idéologies – dont les fondements scientifiques sont plus que discutables.

Ainsi, nos tous jeunes enfants sont-ils invités à « prendre conscience des ressemblances qui existent entre les filles et les garçons pour développer toutes ses potentialités », et à « exprimer ses choix et ses goûts pour affirmer son individualité au-delà des codes du genre », comme en témoigne le document d’invitation envoyé récemment aux enseignants des écoles maternelles. Il s’agit donc de chercher à réduire (voire nier ?) les différences entre les filles et les garçons. Comme si nos enfants ne choisissaient pas déjà leurs jeux en fonction de leurs goûts et préférences  ! Comme si l'éducation des enfants au sein de leur famille procédait d'un endoctrinement inconscient ! 

Vous destinez prioritairement cette exposition aux écoles : ainsi les familles n’auront pas la possibilité de choisir d’en préserver leurs enfants, tout comme pour le programme « ABCD de l’Egalité » qui procède exactement de la même démarche. Vigigender 33 exprime sa plus vive inquiétude devant cette initiative inutile, dangereuse et subversive qui cherche à prendre la place des familles, et risque de semer le trouble chez nos enfants dans l’acquisition de leur identité sexuée. 

Aussi, par cette pétition, nous vous demandons, ainsi qu’aux responsables des institutions similaires susceptibles d’accueillir cette exposition et aux pouvoirs publics : 

1/ L’arrêt de la diffusion de l’exposition « Des elles, des ils » dans les villes de France et son retrait de Cap Sciences à Bordeaux.

2/ Que Cap Sciences renonce à son programme d’inviter les écoles à une telle entreprise idéologique ayant pour effet de déstructurer nos enfants.

3/ Que Cap Sciences et les institutions scientifiques similaires se limitent à leur domaine de compétences – dans lequel leur action est appréciée et reconnue - et ne se lance pas avec des expositions comme « des elles, des Ils » dans la mise en oeuvre de théories fumeuses et dangereuses sans aucun fondement scientifique sérieux.

4/ Que l’on laisse enfin nos enfants grandir tranquilles !

Salutations,
[Votre Nom]

Non à l'exposition gender "des elles, des ils" - à Bordeaux comme ailleurs.

Signez cette pétition maintenant!

050.000
  20.195
 
20.195 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 50.000 signatures.