L'agenda homosexuel n'a rien à faire à l'ONU

Recommandation au groupe Afrique de l'ONU

 

L'agenda homosexuel n'a rien à faire à l'ONU

0200.000
  110.944
 
110.944 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.

L'agenda homosexuel n'a rien à faire à l'ONU

Mise à jour, le 13 novembre 2016 :

Nous recevons beaucoup de commentaires positifs sur cette pétition. Elle fonctionne très bien et nous vous en remercions. Mais nous avons besoin de davantage de signatures que le vote est imminent. Enfin, des nouvelles positives de l'ONU ! Les pays africains se réunissent pour rejeter la résolution 32/2 du Conseil des droits de l'Homme proposée à l'Assemblée générale des Nations Unies.

Cette résolution est la pire menace internationale pour la famille dans l'histoire des Nations-Unies et les dirigeants des pays concernés l’ont découvert grâce à cette pétition.

Merci de nous aider à atteindre notre objectif de 100 000 signatures d'ici la fin de la semaine prochaine. Nous enverrons cette pétition à plus de 104 Etats membres. Veuillez signer et partager cette pétition avec vos amis et votre famille immédiatement, et particulièrement dans les pays suivants dont nous attendons le vote :

Antigua & Barbuda (près de la Guadeloupe), la Barbade, la Dominique, L'île de la Grenade, la Guyana, la Jamaïque, Saint Kitts & Nevis, Sainte Lucie, Saint Vincent, les Iles Grenadines, la République de Trinité-et-Tobago.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous sommes confrontés à la plus grande menace internationale contre nos familles, nos enfants,  la santé et la moralité, dans l'histoire de l'Organisation des Nations-Unies. Cette menace aura une incidence directe sur nos nations, et elle exige une action immédiate.

Un bureau de l'ONU du médiateur pour l'agenda homosexuel a été créé en Juin dernier. Il a déjà été rempli par un militant radical des « droits » des homosexuels.

Ce bureau va effectuer des enquêtes et des investigations intrusives. Il créera des obligations pour les Etats, en vertu du droit international. Il va les forcer à abandonner leurs lois protégeant nos familles et nos enfants. Il exigera que les pays favorisent, à la place l'autonomie sexuelle, l'homosexualité et la transsexualité, le tout sous prétexte de promouvoir les droits de l'homme.

Le non-respect des directives de la communauté LGBT se traduira par une pression internationale accrue, le mépris et la dérision, voire par des menaces directes sur les aides de première nécessité.

Vous trouverez davantage d’information (en anglais) dans l’article ci-dessous.

Nous avons l'occasion de supprimer  le nouveau bureau de LGBT au cours de l'Assemblée générale en Novembre.

Cela a déjà été fait par le passé. Il est possible et réalisable de stopper l'agenda homosexuel aux Nations Unies. Et, il est nécessaire de protéger la famille et nos enfants. Mais pour cela,  nous devons nous unir pour y parvenir. Au-delà de nos petites divergences.

Certains pays craignent que de s’opposer à LGBT conduira à une confrontation avec les États-Unis, l'Union européenne, et d'autres pays riches et puissants ; et que cela aura des répercussions négatives pour eux, à l'échelle nationale et même personnellement.

Mais providentiellement, les pays africains qui savent mieux que les occidentaux ce qu’est une famille, ont la possibilité de proposer une motion à l'Assemblée générale afin de supprimer le nouveau bureau LGBT.

Tous les croyants et les gens de bonne volonté doivent se lever maintenant et nous devons les encourager à agir pour leur propre bien, contre le « régime » agressif et intolérant qu’est LGBT international.

Nous avons besoin de votre aide pour faire en sorte que les chefs religieux, les politiciens et les diplomates suppriment ce nouveau bureau afin de protéger la famille et nos enfants.

 Article à lire (en anglais) :

https://c-fam.org/friday_fax/un-appoints-global-lgbt-ombudsman-nations-p...

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
CitizenGO protège votre vie privée et vous maintiendra informé quant aux suites de cette campagne ainsi que sur le lancement d’autres similiaires.

L'Afrique ne veut pas de l'agenda homosexuel

Recommandation sur le rapport HRC, Res. 32/2

En ce qui concerne le rapport du Conseil des droits de l'Homme (A / 71/53), la résolution 32/2 "Protection contre la violence et la discrimination fondée sur l'orientation sexuelle et l'identité de genre", je recommande ce qui suit :

L'Assemblée générale doit supprimer le poste «d’expert indépendant sur la violence et la discrimination sur la base de l'orientation sexuelle et l'identité de genre». Rien de moins. Si le status quo est maintenu, cela revient à permettre aux Nations Unies de lancer une campagne mondiale visant à détruire la famille, la santé et jusqu’aux valeurs morales de nos propres enfants.

S’abstenir de voter, en pareilles circonstances, reviendrait à trahir nos familles et nos enfants. Nous ne resterons pas les bras croisés au moment même où le mariage, la famille, et les enfants sont attaqués.

Nous ne sommes pas intimidés par les menaces de rétorsion concernant l'aide au développement. Car l’aide au développement ne nous serait d’aucun secours si le prix à payer est la destruction de nos coutumes, de nos croyances, et pour finir, de la santé mentale et morale de nos propres enfants.

Salutations,
[Votre Nom]

L'agenda homosexuel n'a rien à faire à l'ONU

Signez cette pétition maintenant!

0200.000
  110.944
 
110.944 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.