L'ONU n'a pas à organiser une journée mondiale de l'avortement

Pétition à l'attention de Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU

 

L'ONU n'a pas à organiser une journée mondiale de l'avortement

0200.000
  172.839
 
172.839 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.

L'ONU n'a pas à organiser une journée mondiale de l'avortement

Le lobby international pour l'avortement, au sein de l'Organisation des Nations-Unies, veut établir une « Journée mondiale de l'avortement » le 28 Septembre. S'il vous plaît, ne laissons pas cela passer. Il n’y a vraiment pas de quoi se réjouir, face à ce génocide déguisé en « droit de l’Homme qu'il conviendrait de défendre ».

Il y a quelques semaines, une coalition de 430 groupes pro-avortement a adressé une lettre au Secrétaire général des Nations-Unies, Monsieur Ban Ki-moon, ainsi qu’aux responsables  d'ONU-Femmes, du Programme de développement des Nations Unies, de l'Organisation mondiale de la Santé, du Fonds des Nations Unies, de l'ONUSIDA et de l'UNESCO, en demandant la création d’une « fête spéciale avortement», au niveau mondial. Ce procédé est infâme. De nombreux pays ne reconnaissent pas le meurtre des enfants dans le sein de leur mère, comme un droit fondamental. Et heureusement. Mais comme il s’agit des pays les plus pauvres, les pays riches risquent de passer en force…

Selon cette lettre, le 28 Septembre sera déclarée « journée internationale d'action pour la dépénalisation de l'avortement ».

Une fois de plus, le lobby de l'avortement utilise des euphémismes pour pousser son ordre du jour. La journée ne serait pas ouvertement « pro-mort » mais « contre la pénalisation de l’infanticide ». Mais nous savons, nous, ce qu’est l’avortement. Dans 100% des cas, un bébé innocent meurt ; et dans presque autant de cas, la mère est profondément choquée sinon désespérée.

La lettre du lobby de l'avortement fait valoir, "Nous ne sommes pas des criminels. Aucun d'entre nous devrait être poursuivi pour quelque chose qui est un évènement normal de la vie d’une femme (...) L'avortement sans risque est un service de santé essentiel pour les femmes ". Mais « sans risque » pour qui ? Pas pour l’enfant, en tous cas.

Leur objectif est clair: faire pression pour la légalisation de l'avortement dans les pays où il est illégal, et établir un «jour de fête» qui sera utilisé pour déployer une propagande pro-avortement.

Le lobby de l'avortement est uni pour tuer des enfants par dizaines de millions. Maintenant, il nous faut, nous aussi, nous unir, afin que la vie soit plus forte que la mort. Nous devons adresser un message clair à l'ONU : il n'y a pas d'avortement sans risque pour la femme. Cela n’existe pas. Et pour ce qui est de célébrer le meurtre d'êtres humains innocents, il en va franchement à l'encontre d’un droit fondamental : le droit à la vie.

Si vous signez cette pétition, votre message sera directement adressé au Secrétaire Ban Ki-moon. S'il vous plaît rejoignez-nous pour que cette monstrueuse demande ne soit pas retenue par l’ONU.

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Résistez aux lobbies pro-mort

A l‘attention de Monsieur Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU,

Nous sommes conscients qu'une coalition de groupes pro-avortement vous a récemment envoyé, en votre qualité de Secrétaire général de l'ONU, une lettre, dans laquelle il vous était demandé la création d'une «Journée internationale de l'avortement sans risque». Nous vous écrivons pour exprimer notre opposition à cette idée. Une «Journée internationale de l'avortement sans risque » ne peut pas et ne doit pas être mise en place à l'ONU, étant donné que « l'avortement sans risque » n’existe pas, ni pour la mère, ni pour l’enfant.

Nous nous opposons à l'avortement dans tous les cas, mais nous espérons que, même si vous êtes personnellement pro-avortement, vous reconnaîtrez que les pays membres de l'ONU ont une grande variété de lois et de coutumes relatives à ce drame. L’opinion des pays qui défendent la vie doit être respectée et défendue par l'ONU. L'établissement d'une journée pro-avortement par l'ONU, serait à la fois une marque d’irrespect et de division au sein de la communauté internationale.

Bien cordialement,

Salutations,
[Votre Nom]

L'ONU n'a pas à organiser une journée mondiale de l'avortement

Signez cette pétition maintenant!

0200.000
  172.839
 
172.839 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.