Lettre au Premier ministre français

Lettre au Premier ministre français

 

Lettre au Premier ministre français

030.000
  23.719
 
23.719 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 30.000 signatures.

Lettre au Premier ministre français

 

Extraits du discours de  Bernard Cazeneuve en la cathédrale de Strasbourg», le 3 octobre 2015, lors des États généraux du christianisme, organisés par le journal  « La Vie ». 

« Les chrétiens ont un rôle essentiel à jouer » [Bernard Cazeneuve, 3 octobre 2015].

« Je crois que les chrétiens ont un rôle essentiel à jouer, aux côtés des croyants d’autres confessions, dans le traitement des maux que connaît notre société anxieuse, éreintée par le chômage, inquiète des mutations du monde qui l’entoure, profondément en quête de sens. À mes yeux, les valeurs qu’ils défendent contribuent tout particulièrement à la cohésion sociale, car elles rejoignent celles du pacte républicain. (...) La République elle-même ne fit pas toujours preuve de tolérance à l’égard d’une Église perçue comme un redoutable adversaire, plutôt que comme une source d’inspiration dans la recherche du bien public. »

« Les valeurs républicaines sont celles de l'Évangile » [Bernard Cazeneuve, 3 octobre 2015].

« Quand Saint Paul écrit aux Galates : "Il n’y a plus ni juif ni grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre, il n’y a plus l’homme et la femme, car tous, vous ne faites plus qu’un", comment ne pas y voir la racine première de l’égalité républicaine de tous devant la loi ? Quant à la fraternité républicaine, elle est l’expression politique de la grande question biblique “Qu’as-tu fait de ton frère ? Faire vivre les valeurs républicaines, qui sont aussi largement celles de l’évangile, constitue pour moi l’une des clés de ce renouveau que vous appelez de vos vœux. Même si elle est marquée par la sécularisation comme tous les pays occidentaux, même si elle a accueilli sur son sol les croyants de toutes confessions, qui contribuent eux aussi à sa richesse culturelle, la France est historiquement un pays de tradition chrétienne. Comment donc les Français pourraient-ils faire société en négligeant cet engagement des chrétiens ? Réciproquement, comment les chrétiens français pourraient-ils vivre leur engagement sans être conscients et fiers de défendre également les valeurs de la République ? »

« L’État n’a pas à ériger la laïcité contre la religion »  [Bernard Cazeneuve, 3 octobre 2015].

« Je n’ignore pas qu’en tenant de tels propos, je m’expose aux critiques de ceux qui estiment que la laïcité consiste pour l’État et ses représentants à ignorer l’existence du fait religieux, à redouter ses effets ou même à restreindre son expression dans l’espace public. (...) Je suis donc également convaincu que l’État n’a pas à ériger la laïcité en hostilité contre la religion. (...) La laïcité n’interdit ni le dialogue, ni le respect mutuel entre l’État et les responsables des cultes. »

« La grande majorité des dégradations commises contre des édifices religieux concerne des églises et des cimetières chrétiens » [Bernard Cazeneuve, 3 octobre 2015].

 

http://www.lavie.fr/actualite/documents/bernard-cazeneuve-les-valeurs-republicaines-sont-largement-celles-de-l-evangile-03-10-2015-66996_496.php

 

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
CitizenGO protège votre vie privée et vous maintiendra informé quant aux suites de cette campagne ainsi que sur le lancement d’autres similiaires.

Lettre à Monsieur le Premier ministre,

Les attaques contre l’Eglise et contre les chrétiens se multiplient en France.

Au-delà de l’assassinat du Père Hamel qui a touché notre pays au plus profond de ses racines, beaucoup d’autres actions anti-chrétiennes (voire anti-humaines) se déroulent chaque jour dans notre pays dans l’indifférence générale. Elles sont peu médiatisées. Elles ne scandalisent pas les professionnels de la morale qui sévissent çà et là, et tout particulièrement [mais pas seulement] au sein du Parti Socialiste (on devrait d’ailleurs dire « sociétaliste » pour ne pas injurier un Péguy ou un Jean Jaurès).

Ici, c’est une statue de la Vierge Marie qui doit être enlevée pour faire plaisir à tel groupuscule de la « libre pensée décérébrée » cependant qu’on affiche, dans toutes les villes de France des publicités prônant le « coup d’un soir ».

Là, c’est une église qui est vandalisée, saccagée, détruite.

Ailleurs, c’est un cimetière qui est profané. Des croix brisées ou renversées.

Au cinéma c’est un dessin animé pornographique qui est proposé aux enfants de plus de 12 ans quand il est interdit au moins de 16 ans ou 18 ans dans les autres pays.

Et puis au Parlement, c’est madame Rossignol, Ministre de la famille, qui s’en prend directement à la liberté de conscience des personnes en créant un « délit d’entrave numérique à l’IVG ».

Alors voilà. Puisque le hasard du calendrier politique vous a nommé Premier ministre de la République française pour couvrir la période allant de la naissance du Christ jusqu’à sa résurrection, nous vous saurions gré de bien vouloir laisser tranquilles les personnes normales. Les françaises et les français de bonne volonté. Nous vous remercions de demander aux Marisol Touraine, Najat Belkacem et autres Laurence Rossignol de bien vouloir se faire discrètes dans les mois qui viendront.

Les gouvernements de Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls ont clivé et divisé les français. Ils portent sur leurs épaules un poids inouï devant l’Histoire : celui d’avoir fracturé une France déjà fragile au nom d’une idéologie mortifère, celle du ‘Tout sociétaliste » ou du "Tout libéral".

Pour être honnête, nous n’attendons pas grand-chose de votre gouvernement. Non pas à cause de votre personne que nous respectons, mais parce que vous n’avez que cinq mois devant vous, et qu’en mai prochain une nouvelle majorité conduira la France.

Mais il est une chose que vous pouvez faire : c’est relire le discours que vous avez prononcé en la cathédrale de Strasbourg, le 3 octobre 2015, lors des États généraux du christianisme, organisés par le journal  « La Vie ».

Monsieur le Premier Ministre, merci de relire ce discours. Votre discours. Et de bien vouloir vous en inspirer dans les cinq prochains mois. Puissent, grâce à vous, les gens ordinaires de France, chrétiens ou non, avoir la paix dans leur propre pays pendant cette courte période, après ces quatre longues années et demie de terreur idéologique.

 

Bien respectueusement,

 

Salutations,
[Votre Nom]

Lettre au Premier ministre français

Signez cette pétition maintenant!

030.000
  23.719
 
23.719 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 30.000 signatures.