En Libye, l'esclavage doit cesser

L'esclavage doit cesser

 

En Libye, l'esclavage doit cesser

05.000
  4.475
 
4.475 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 5.000 signatures.

En Libye, l'esclavage doit cesser

Il y a quelques jours, quelques semaines à peine, le monde entier s’émouvait en découvrant un reportage de la chaine américaine CNN, reportage repris par l’ensemble des médias internationaux. On découvrait, avec stupeur, que l’esclavage était une pratique courante en Libye et dans d’autres pays du Proche et Moyen-Orient. On apprenait que pour 800 Dollars, certains pouvaient « s’offrir » un homme ou une femme...

L’enquête de CNN a prouvé l’existence d'un marché aux esclaves subsahariens en Libye. En août 2017, la chaine de télévision américaine CNN prenait connaissance d’une vidéo tournée quelque part en Libye où l’on peut voir des Africains vendus aux enchères. « Huit cents », dit celui qui fait office de commissaire-priseur. « 900… 1 000… 1 100… » Vendu. Pour 1 200 dinars libyens, soit l’équivalent de 800 dollars, un homme est « acheté » par un Libyen. Les journalistes de CNN mènent alors l’enquête et se rendent en Libye afin de vérifier l’authenticité de la vidéo. En octobre, la chaîne parvient à filmer en caméra cachée une vente similaire en pleine nuit, à Tripoli.

Or le monde oublie vite. Une information chassant l’autre, chacun s’en est retourné à ses petites habitudes. Sauf que, en Libye, on peut toujours s’acheter un être humain pour 800 dollars…

Cela n’est pas acceptable. Ce n’est même pas concevable.  Cela est monstrueux.

Nous devons nous battre pour que l’Europe et les Etats-Unis prennent leur responsabilité en rendant la dignité à toute personne humaine.

Dans une tribune du journal Le Monde du 29 novembre dernier, la romancière camerounaise Hemley Boum dénonçait l’hypocrisie de l’Europe et des Etats-Unis et écrivait ceci :

« En Afrique, les Noirs se racontent souvent des anecdotes sur le racisme dans les pays arabes du Maghreb et du Moyen-Orient. Cela va des vexations répétées que leur fait subir l’équipage de Royal Air Maroc aux regards torves dans les souks de Marrakech, de Tunis ou du Caire. De l’attitude ouvertement dédaigneuse des enseignants dans les universités aux maltraitances jusqu’à ce que mort s’ensuive des « petites bonnes » au Liban. La liste est non exhaustive et les possibilités de recours, insignifiantesLe traitement infligé aux Africains subsahariens en Libye est la conséquence vertigineuse de l’idée qu’un Noir peut être acheté, vendu et torturé sans susciter d’état d’âme. Une logique implacable qui prévaut depuis des siècles et qui justifiait déjà les traites arabe et transatlantique. Nous avons eu tort de juger la pratique révolue, de penser qu’en ce XXIe siècle de richesse et d’ouverture, nous, Africains, ne verrions plus cette ignominie. Nous avons négligé les signes avant-coureurs et refusé de regarder la réalité en face."

Et plus loin Hemley Boum écrivait :

"Le monde entier s’offusque de l’esclavage en Libye. Comme si l’esclavage était une entité indépendante, s’étant formée toute seule, dans notre dos, à notre insu, contre la volonté des braves gens que nous sommes tous. Comme si les sociétés africaines n’étaient pas si désespérément sclérosées, si peu porteuses d’espérance qu’une partie de leur population préfère mourir en essayant de vivre mieux."

L’Europe et les Etats-Unis, pour avoir eux-mêmes vendus et achetés des hommes et des femmes à une certaine période de leur histoire, ne peuvent pas ne rien faire.

Plus d’informations :

http://www.jeuneafrique.com/mag/496463/societe/esclavage-en-libye-crimes...

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2017/11/29/esclavage-en-libye-personne-ne-protege-les-africains-alors-chacun-peut-faire-son-marche_5222200_3212.html

https://www.dailymotion.com/video/x6992bm

 

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Monsieur le Président de la Commission européenne, Monsieur le Président des Etats-Unis,

Tout peut attendre.

Tout, sauf rendre sa dignité à un homme et à une femme quelle que soit son origine.

Après le reportage réalisé par CNN sur les marchés d’esclaves en Libye, nous vous demandons humblement mais fermement, de faire cesser cela. Si l’Europe et les Etats-Unis ne le font pas, qui le fera ? Qui d'autre a les moyens financiers, militaires et diplomatiques pour éradiquer la vente d’êtres humains en Libye ?

Nos pays ont une responsabilité particulière. Notre histoire est entachée de ces esclaves africains que nous avons-nous même achetés et vendus. Nous ne pouvons pas ne rien faire. Vous ne pouvez pas ne pas agir, en tant que Présidents de pays puissants et que l’on dit civilisés.

Bien respectueusement,

Salutations,
[Votre Nom]

En Libye, l'esclavage doit cesser

Signez cette pétition maintenant!

05.000
  4.475
 
4.475 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 5.000 signatures.