Libérez Petr Jašek !

Persécution des chrétiens : stop !

 

Libérez Petr Jašek !

victoire
0500.000
  403.522
 
403.522 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 500.000 signatures.

Libérez Petr Jašek !

 

Petr Jašek, vient d’être libéré ! (Mise à jour du 26 février 2017)

Plus d'information (en anglais) :

http://www.christiantoday.com/article/czech.christian.jailed.in.sudan.has.been.freed/105059.htm

------------------------------------------------------------------------------------

Petr Jašek, un travailleur humanitaire et missionnaire tchèque, s'est rendu au Soudan pour aider les chrétiens persécutés pour leur foi. Quelque temps plus tard, il est devenu, à son tour, un de ces nombreux chrétiens persécutés. Il a été injustement emprisonné durant un an, au Soudan et est désormais menacé d’être condamné à la peine de mort. Pourquoi ? En Novembre 2015, Petr Jašek a appris le sort de l'étudiant soudanais Ali Omer, extrêmement éprouvé. C’est qu’en 2013, lors d'un rassemblement, Omer avait subi de graves brûlures. C’est pour cette raison que Jašek s’était rendu au Soudan afin de contribuer financièrement au traitement d'Ali et à aider d'autres chrétiens souffrants.

Juste avant de pouvoir rentrer chez lui en République tchèque, le 10 décembre 2015, des membres du service secret soudanais à Khartoum ont mis Jašek en garde à vue. Pendant des semaines, personne n'a entendu parler de lui, et sa famille ne savait même pas s'il était encore en vie. Un procureur soudanais a ensuite accusé Jašek de plusieurs crimes, toutes plus hallucinantes les unes que les autres : espionnage, sédition, subversion de la République...

Ceci est clairement politique ; les accusations contre cet homme ont pour but de dissuader toute critique du régime. Et Jašek est le premier Européen à faire face à une telle brutalité et condamnation au Soudan. Son emprisonnement nous donne l'occasion de parler haut et fort contre les persécutions injustes et l'emprisonnement de nombreux chrétiens au Soudan.

Le gouvernement tchèque a demandé une exemption de peine pour Jašek, mais sans résultat à ce jour. Il y a un mois, l'Union européenne a publié une demande pour la libération immédiate sans davantage de résultat.

 PS : La pétition s'adresse donc au Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'Homme, à l'ambassadeur du Soudan, à l'envoyé spécial pour la liberté religieuse ainsi qu’à d’autres diplomates.

 

Plus d'information (en anglais) :

- Statement on Petr Jašek’s case: http://www.releaseinternational.org/media/download_gallery/PP_Petr_Jasek-October2016.pdf

- Resolution of the European Union with a request for the immediate release of Petr Jasek :

http://www.europarl.europa.eu/sides/getDoc.do?type=MOTION&reference=B8-2016-1067&format=XML&language=EN


+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
CitizenGO protège votre vie privée et vous maintiendra informé quant aux suites de cette campagne ainsi que sur le lancement d’autres similiaires.

Libérez Petr Jašek !

A l’attention de Monsieur Zeid bin Ra'ad,

Monsieur le Haut-Commissaire des Nations-Unies aux droits de l'Homme,

Je voudrais attirer votre attention sur le cas de Monsieur Jašek. Actuellement, Petr Jašek, citoyen tchèque, se trouve dans une prison soudanaise. Il a été faussement accusé d'espionnage et de sédition. Petr Jašek est un travailleur humanitaire et un missionnaire. Son but était d'aider et de servir les chrétiens soudanais persécutés. Il n'a participé à aucune activité politique.

Je suis convaincu que son engagement chrétien est à l’origine des accusations fabriquées contre lui par le gouvernement soudanais. Cela est en contradiction flagrante avec la Déclaration universelle des droits de l'Homme et avec la Constitution soudanaise.

L'article 18 de la Déclaration universelle des droits de l'Homme déclare ceci : «Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit comprend la liberté de changer de religion, de manifester de sa religion ou de ses convictions. »

L'article 6 de la Constitution du Soudan stipule:

«L'État doit respecter les droits religieux suivants:

A. cultiver ou se rassembler dans le cadre de toute religion ou croyance, et établir et maintenir des lieux à ces fins,

B. établir et maintenir des institutions caritatives ou humanitaires."

Nous vous demandons donc de faire appel au gouvernement soudanais et de demander la libération immédiate du citoyen tchèque injustement emprisonné, Petr Jašek.

Salutations,
[Votre Nom]

Libérez Petr Jašek !

Signez cette pétition maintenant!

0500.000
  403.522
 
403.522 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 500.000 signatures.