NON au Burkini

#NonAuBurkini

 

NON au Burkini

010,000
  8,305
 
8,305 people have signed. Help us reach 10,000 signatures.

NON au Burkini

Une dizaine de militants islamistes se sont introduits dans une piscine à Grenoble en burquinis, tenue islamiste, alors que le règlement l’interdit. Événement organisé par l’association « Alliance citoyenne », ces militants prétendent défendre l’égalité et la liberté des femmes. En mai, une opération similaire avait été menée par la même association islamiste.

La prétendue « Alliance citoyenne » prépare sa prochaine opération burquini le dimanche 30 juin.

Le burquini est une revendication islamiste

Le Burkini est une revendication politico-religieuse et est une tenue intégriste qui est originaire des pays musulmans les plus radicaux. Comme le disent de nombreux élus, organisations, ces militants islamistes testent la République, je dirais plutôt qu’ils testent la France. Il y a des raisons d’hygiène évidemment, mais nous ne cherchons pas à aller sur ce terrain pour demander l’interdiction du burquini. C’est une volonté nouvelle d’islamiser la société française et c’est une nouvelle bataille de l’Islam politique.

« Emprunter le langage des libertés pour revendiquer le droit de se baigner en burquini dans une piscine municipale, comme le font des militantes à Grenoble, permet de dissimuler que l’objectif est d’imposer une conviction politico-religieuse », argumente le cofondateur du Printemps républicain Laurent Bouvet.

Ce type d’action est caractéristique de l’activisme des associations islamistes qui cherchent à paraître républicaines : la provocation et la victimisation par la suite sont leurs maîtres mots. La provocation victimaire est une méthode qu’ils emploient, comme les organisations indigénistes ou néo-islamiste.

Comme le précise Laurent Bouvet, « réduire cette affaire à une simple question de tenue de bain participe d’une forme d’aveuglement voire de complaisance face à des militants déterminés dont l’objectif est d’imposer leur conception politico-religieuse partout où ils le peuvent».

Pour le président du Printemps républicain, Amine El-Khatmi, « ce ne sont pas de pauvres mamans musulmanes qui crèvent de chaud, mais bien des militantes politiques qui sont à la manœuvre». La prochaine fois, ce sera : « On veut réserver le bassin, car on ne veut plus se baigner avec les autres ».

Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France précise que : « Sur les îles de loisir en Île-de-France, il y a déjà eu des tensions quand des personnes portaient des tenues en rapport avec une pratique religieuse (On se demande de quelle religion nous parlons...). La police avait même dû intervenir. Nous devons prévenir ces troubles ».

Le maire EELV de Grenoble obligé de « condamner »

Dans un communiqué publié mardi 25 juin 2019, le maire (Europe Écologie-Les Verts) de Grenoble, Éric Piolle, « condamne ces atteintes au règlement intérieur » et « la stratégie du choc », « qui agite inutilement et les peurs et polarise les clivages ». La réaction d’Éric Piolle, a été donc très timide et très tardive.

Dans son communiqué publié deux jours après l’événement, il ne parle jamais de la nature de l’association qui organise ces provocations « Pensez que c’était annoncé, et le maire n’a même pas envoyé la police municipale ! » a précisé Matthieu Chamussy, chef de file de l’opposition municipale de la droite et du centre.

Pire encore, l’association islamiste reçoit une subvention de 5 000 € de la part de la métropole Grenobloise. Par ailleurs, la présidente de l’association s’est fait connaître pour partager des thèses complotistes et des messages des frères musulmans sur sa page Facebook (aujourd’hui supprimée).

Il ne doit pas y avoir de compromissions vis-à-vis du communautarisme islamique, si nous cédons aujourd’hui, c’est des pans entiers de la société qui seront islamisés. 

+ Letter to:

Sign this petition now!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
Please select an option:
We process your information in according with our Privacy policy and Terms of use.By signing, you accept CitizenGO's Terms of Use and Privacy Policy and you agree to receive occasional emails about our campaigns. You can unsubscribe at any time.

Non au Burkini à Grenoble et en France

Monsieur le Maire,

Depuis plusieurs années, une association islamiste teste la République Française afin d’imposer le Burquini en France. Je suis étonné de votre faible réaction et du temps que vous avez mis pour réagir.

Comme le précise le cofondateur du Printemps républicain Laurent Bouvet  « Emprunter le langage des libertés pour revendiquer le droit de se baigner en burkini dans une piscine municipale, comme le font des militantes à Grenoble, permet de dissimuler que l’objectif est d’imposer une conviction politico-religieuse ». La prochaine étape, sera d’accorder un bassin pour les musulmans, des jours de piscine pour les musulmans.

Je suis également étonné que la métropole de Grenoble ait accordé une subvention de 5000 € à une association islamiste.

A l’approche des municipales, je vous demande de ne pas renouveler cette subvention à cette association et également de dissoudre cette dernière.

Je vous prie d’agréer, monsieur le Maire, l’expression de ma considération la plus distinguée.

 

Sincerely,
[Your Name]

NON au Burkini

Sign this petition now!

010,000
  8,305
 
8,305 people have signed. Help us reach 10,000 signatures.