Non à la discrimination pour les bacheliers en hors contrat

Non au bac à deux vitesses

 

Non à la discrimination pour les bacheliers en hors contrat

05.000
  4.944
 
4.944 Personas han firmado. Ayúdanos a llegar a 5.000 firmas

Non à la discrimination pour les bacheliers en hors contrat

Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé que les élèves du privé «hors contrat» seraient soumis à un bac plus contraignant que leurs élèves du public et du privé «sous contrat». 

C’est une véritable discrimination, car il s’agit d’un examen national, mais étant donné la situation sanitaire, pourquoi serait-il bon de protéger certains lycéens et pas d’autres ? 

Il est incompréhensible que le gouvernement n’assure pas la stricte égalité à tous les élèves qui passent le bac. Alors que les élèves du public et du privé sous-contrat savent depuis des semaines que leurs épreuves de spécialité sont annulées, c’est l’inconnu pour le privé hors-contrat, pour être plus précis, ils devraient apprendre que ces épreuves se dérouleront en juin et non en contrôle continu ! 

Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé que les élèves du privé «hors contrat» seraient soumis à un bac plus contraignant que leurs élèves du public et du privé «sous contrat». 

Après les restrictions liées à l’école à la maison, le gouvernement décide de s’attaquer aux élèves en lycée privé hors contrat ! En effet, pour les lycéens du public et du privé sous contrat, les élèves  passeront le baccalauréat en “distanciel”, c’est donc le contrôle continu qui sera privilégié. Pour les élèves en lycées privés hors-contrat et pour les candidats libres, le baccalauréat sera en “présentiel” et ne reposera pas sur le contrôle continu !

C’est une véritable discrimination, car il s’agit d’un examen national, mais étant donné la situation sanitaire, pourquoi serait-il bon de protéger certains lycéens et pas d’autres ? 

Signez la pétition afin de demander à Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Éducation nationale de mettre un terme à cette inégalité pour les élèves

Philippe de Villiers explique très bien la situation : “Cette année, le gouvernement a prévu deux baccalauréats. Il y aura d’un côté ce qu’on pourrait appeler le bac du cocon, le bac protégé, le bac distanciel fondé sur le contrôle continu pour les lycées publics. De l’autre, il y a celui exposé au Covid pour les écoles indépendantes et les candidats libres. Pour ceux qui ne rentrent pas dans la bétaillère.”

+ Petición a:

¡Firma esta petición ahora!

 
Introduce tu e-mail
Introduce tu nombre
Introduce tus apellidos
Introduce tu país
Introduce tu código postal
Por favor seleccione una opción:

Non à la discrimination pour les bacheliers en hors contrat

A l’attention de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’éducation nationale 

Monsieur le ministre, 

Vous avez annoncé que les élèves du privé «hors contrat» seraient soumis à un bac plus contraignant que leurs élèves du public et du privé «sous contrat». 

J’estime qu’il s’agit là d’une véritable discrimination, car il s’agit d’un examen national. Par ailleurs, étant donné la situation sanitaire, pourquoi serait-il bon de protéger certains lycéens et pas d’autres ? 

Il est incompréhensible que vous n’assuriez pas la stricte égalité à tous les élèves qui passent le bac. Alors que les élèves du public et du privé sous-contrat savent depuis des semaines que leurs épreuves de spécialité sont annulées, c’est l’inconnu pour le privé hors-contrat. 

Je vous demande, Monsieur le ministre de bien vouloir assurer la stricte égalité pour cet examen à tous les lycéens. 

Je vous prie d’agréer, Monsieur le ministre, l’expression de ma considération la plus distinguée. 


[Tu nombre]

Non à la discrimination pour les bacheliers en hors contrat

¡Firma esta petición ahora!

05.000
  4.944
 
4.944 Personas han firmado. Ayúdanos a llegar a 5.000 firmas