Aidons nos frères persécutés

L'Union Européenne a l'opportunité d'être à la tête de la défense de la liberté religieuse

 

Aidons nos frères persécutés

0500.000
  220.172
 
220.172 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 500.000 signatures.

Aidons nos frères persécutés

Meriam Yehya Ibrahim est libre et en sécurité. Mais malheureusement de nombreux hommes, femmes, enfants, bébés et vieillards chrétiens continuent d'être persécutés dans des pays comme l'Iraq, la Syrie, le Nigéria, le Cameroun, le Soudan, le Pakistan, la Somalie et l'Égypte.

Uniquement parce qu’ils sont chrétiens, ils se trouvent forcés d’abandonner leur maison. D’autres, comme Asia Bibi, sont emprisonnés pour un supposé délit de « blasphème ». Leurs églises sont brûlées et les fidèles sont assassinés de manière systématique. Les petites filles chrétiennes sont séquestrées et obligées de contracter un mariage contre leur volonté.

Un vrai génocide chrétien. 80 % de la discrimination pour motifs religieux se fait contre les chrétiens. Chaque année 100.000 chrétiens sont assassinés. Un toutes les cinq minutes !

Pendant qu’en Orient on discrimine et assassine, en Occident on discrimine. L'Observatoire contre l'Intolérance et la Discrimination a identifié 41 lois de 15 pays européens qui restreignent la liberté de religion, de conscience, d'expression ou la réunion de chrétiens. 

En France, par exemple, 84 % des actes de vandalisme ont eu pour objet des lieux chrétiens, selon des rapports du ministère de l'Intérieur français. 

L'Union Européenne doit assumer sa responsabilité dans la défense de la liberté religieuse. Le semestre de présidence italienne est une opportunité puisque le gouvernement italien affirme prévoir dans son programme la défense et la promotion de la liberté religieuse et de la lutte contre la violence et la discrimination pour motifs religieux.

Nous avons beaucoup de possibilités d'obtenir qu'enfin il soit fait quelque chose. Il y a déjà quelques documents de l'UE qui ont recours au respect pour la liberté religieuse :
· la Résolution 1928 (2013) et 1957 (2011) de l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe
· Documente 3.309 de la réunion du 14 et 15 avril 2014 du Conseil Européen
· les Conclusions du Conseil de l'UE du 12 avril 2012
· Documente 3069 du Conseil des Affaires Etrangères du 21 février 2011
· les Réunions du Conseil des Affaires Etrangères du 31 janvier et le 10 avril 2011

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
Merci de choisir une option:
Nous traitons vos renseignements personnelles conformément à notre Politique d’utilisation des données et à nos Conditions d'utilisation.En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Exigeons la liberté religieuse

Chers Présidents et Ministres,


Les conditions de la communauté chrétienne dans nombre de pays de l'Afrique ou du Proche Orient continue de se détériorer. Ils sont marginalisés, poursuivis, expulsés de leur maison ou assassinés.

Pour cela, nous demandons le respect de l'engagement de la présidence italienne de l'UE relatif à la liberté religieuse par des mesures concrètes :

  • Développer une politique intégrale en matière d'asile pour des motifs religieux, avec une attention spéciale à situation difficile des chrétiens persécutés,
  • Augmenter la vigilance de la situation des communautés chrétiennes et d'autres religions dans le dialogue politique de l'UE avec les pays du Proche Orient et de l'Afrique. Cela signifie conditionner la Politique Européenne de Voisinage - y compris l'appui financier - au respect des droits de l'homme en général et à la liberté religieuse en particulier.
[Votre Nom]

Aidons nos frères persécutés

Signez cette pétition maintenant!

0500.000
  220.172
 
220.172 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 500.000 signatures.