Parlement européen : Prix Sakharov 2014 en faveur des chrétiens persécutés

Louis Raphael Sako, Patriarche de la plus grande minorité catholique-chaldéenne, et l’intellectuel musulman Mahmoud Al ‘Asali, martyr

 

Parlement européen : Prix Sakharov 2014 en faveur des chrétiens persécutés

0100.000
  59.194
 
59.194 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 100.000 signatures.

Parlement européen : Prix Sakharov 2014 en faveur des chrétiens persécutés

Chaque année, le Parlement européen récompense des personnalités exceptionnelles qui luttent contre l’intolérance, le fanatisme et l’oppression par un Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit. C’est une récompense symbolique du courage pour défendre les droits de l’homme et la liberté d’expression. Le droit d’exercer librement sa religion et sa foi fait partie des droits de l’homme.

Le Pape François interviendra devant le Parlement européen au cours d’une séance solennelle le mercredi 25 novembre. Le lendemain, le Parlement européen donne son prix pour les droits de l’homme.

Contre l’indéniable persécution grandissante des Chrétiens notamment dans le monde arabe, l’Union européenne doit poser un acte fort. Une contribution appropriée du Parlement européen pourrait être de récompenser conjointement l’engagement infatigable du Patriarche de la plus grande minorité catholique-chaldéenne, Louis Raphael Sako, et l’intellectuel musulman Mahmoud Al ‘Asali, martyr assassiné pour avoir défendu le droit des Chrétiens à Mosul, en Irak.

Plusieurs sources internationales indépendantes soulèvent le problème de la persécution grandissante des Chrétiens dans le monde arabe : l’observatoire sur l’intolérance et la christianophobie, Portes Ouvertes, Aide à l’Eglise en Détresse, Œuvre d’Orient. Même Amnesty International a soulevé le cas de Mériam Ibrahim et parle aujourd’hui d’un nettoyage ethnique d’envergure historique.

Ainsi le Parlement européen peut activement contribuer à faire respecter le droit de l’homme à exercer la religion sans contrainte tel qu’il est prévu par l’article 18 de la Déclaration universelle des droits de l’homme. En donnant le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit au plus haut représentant d’une éminente minorité catholique persécutée dans le monde arabe, le Parlement européen posera un signe politique incontestable pour souligner que les Chrétiens ont le droit d’exercer leur foi là où ils vivent : un Homme ne peut être assassiné parce qu’il confesse sa foi en Jésus-Christ !

La portée politique est évidente et nécessaire. Face au manque permanent d’action politique du Conseil européen (qui regroupe les Chefs d’Etat et de gouvernement de 28 Etats membres), et de l’inertie de la Commission européenne pour protéger les chrétiens persécutés, le Parlement européen pourrait à son tour se distinguer notamment de la Haute Représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, ainsi que de son service diplomatique européen, dont la seule contribution concrète consistait jusqu’aujourd’hui à rédiger des communiqués de presse plutôt inutiles.

Mgr Louis Raphael Sako représente le plus haut dignitaire de la minorité catholique chaldéenne. Par son action, il inspire des nombreuses personnes de défendre la liberté de religion et d’ouvrir les yeux devant le génocide des Chrétiens dans le monde arabe. Il représente la résistance contre la persécution des Chrétiens et la liberté de religion.

Prof. Mahmoud Al ‘Asali devrait être honoré en tant que martyr. Cet intellectuel musulman fut assassiné parce qu’il défendait le droit des Chrétiens en Iraq. Il refusait de se taire face à la persécution et aux menaces de mort à l’égard des Chrétiens qui refusèrent de se convertir à l’islam. Il a été tué par les milices de l’ISIS, le 20 juillet 2014, à Mosul.

Les nominations peuvent être déposées par 40 membres, ou un groupe parlementaire, du Parlement européen. Le groupe parlementaire des chrétiens-démocrates PPE (auquel appartient l’UMP) a déjà officiellement refusé de nominer la lutte contre la persécution des chrétiens dans le monde arabe pour le prix Sakharov 2014. En dépit de toute évidence, les députés chrétiens-démocrates du groupe PPE ont tourné le dos aux chrétiens persécutés. Toujours volontaires de se rendre au Vatican pour se faire photographier avec les dignitaires de l’Eglise catholique, ces députés européens n’assurent pas ce même agenda au cours des procédures parlementaires européennes et n’ont simplement ni la connaissance, ni la persévérance, ni les collaborateurs, ni les outils nécessaires pour influencer la politique en faveur de l’éthique sociale universelle et le respect des principes politiques non-négociables. S’il en était autrement, le groupe PPE aurait pu nominer sans contrainte la persécution des chrétiens au prix Sakharov, conforment à son programme politique et en honorant ses promesses électorales. Le groupe PPE a toutefois l’occasion de réviser sa décision jusqu’à jeudi 18 septembre à midi pour soutenir la proposition de nomination conjointe de Mgr Louis Raphael Sako et du Prof Mahmoud Al ‘Asali.

Cette nomination peut être déposée jusqu’à jeudi 18 septembre à midi. Ensuite, les trois commissions parlementaires des affaires étrangères, du développement et des droits de l’homme votent ensemble une liste de trois propositions. La conférence des présidents des groupes politiques choisit – politiquement – le lauréat du prix Sakharov 2014.

Contactez dès aujourd’hui l’ensemble des membres du Parlement européen, surtout les membres du PPE, et invitez-les à assurer, par leur groupe politique respectif, la nomination conjointe du Prof. Mahmoud Al ‘Asali (honneur post-mortem d’un martyr musulman en défense de droits des Chrétiens), et le Patriarche de la minorité catholique-chaldéenne, Louis Raphael Sako

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your email
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your country
Please enter your zip code
Merci de choisir une option:

My SignIt

Monsieur, Madame le député au Parlement européen,

Contre la persécution grandissante des chrétiens dans le monde arabe, l’Union européenne doit poser un acte fort.

Une contribution appropriée du Parlement européen pourrait être de récompenser conjointement, par le prix Sakharov 2014, l’engagement infatigable du Patriarche de la plus grande minorité catholique-chaldéenne, Louis Raphael Sako, et l’intellectuel musulman Mahmoud Al ‘Asali, martyr pour avoir défendu le droit des Chrétiens à Mosul, en Irak.

Plusieurs sources internationales indépendantes soulèvent le problème de la persécution grandissante des Chrétiens dans le monde arabe : l’observatoire sur l’intolérance et la christianophobiePortes OuvertesAide à l’Eglise en DétresseŒuvre d’Orient. Même Amnesty International a soulevé le cas de Mériam Ibrahim et parle aujourd’hui d’un nettoyage ethnique d’envergure historique.

La portée politique est évidente. Face à l’absence d’action politique du Conseil européen (qui regroupe les Chefs d’Etat et de gouvernement), et de l’inertie honteuse de la Commission européenne pour protéger les chrétiens persécutés, le Parlement européen pourrait se distinguer à son tour notamment de la Haute Représentante pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, ainsi que de son service diplomatique européen, dont la seule contribution concrète était jusqu’aujourd’hui la rédaction des communiqués de presse plutôt décevant en raison de leur manque de volonté politique.

Mgr Louis Raphael Sako représente le plus haut dignitaire de la minorité catholique chaldéenne. Par son action, il inspire des nombreuses personnes de défendre la liberté de religion et d’ouvrir les yeux devant le génocide des Chrétiens dans le monde arabe. Il représente la résistance contre la persécution des Chrétiens et la liberté de religion.

Prof. Mahmoud Al ‘Asali devrait être honoré en tant que martyr. Cet intellectuel musulman fut assassiné parce qu’il défendait le droit des Chrétiens en Iraq. Il refusait de se taire face à la persécution et aux menaces de mort à l’égard des Chrétiens qui refusèrent de se convertir à l’islam. Il a été tué par les milices de l’ISIS, le 20 juillet 2014, à Mosul.

Les nominations peuvent être déposées par 40 membres, ou un groupe parlementaire, du Parlement européen. Le groupe PPE a déjà officiellement refusé de nominer la lutte contre la persécution des chrétiens dans le monde arabe pour le prix Sakharov 2014. En dépit de toute évidence, les députés chrétiens-démocrates ont tourné le dos aux chrétiens persécutés. Toujours prêts  de se faire photographier avec les dignitaires de l’Eglise catholique, ces députés européens n’assurent toutefois pas ce même agenda au cours des procédures parlementaires européennes.

C’est pourquoi je compte sur vous pour déposer la proposition de nominer au prix Sakharov du Parlement européen 2014, le Patriarche de la plus grande minorité catholique-chaldéenne, Louis Raphael Sako, et l’l’intellectuel musulman Mahmoud Al ‘Asali, martyr pour avoir défendu le droit des Chrétiens à Mosul, en Irak.

Merci beaucoup !

[Votre Nom]

Parlement européen : Prix Sakharov 2014 en faveur des chrétiens persécutés

Signez cette pétition maintenant!

0100.000
  59.194
 
59.194 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 100.000 signatures.