Bruxelles cherche à consacrer l'avance dévastatrice de l'idéologie du genre

Ils tentent d'imposer des chaires de l'idéologie du genre dans toute l’UE

 

Bruxelles cherche à consacrer l'avance dévastatrice de l'idéologie du genre

0100.000
  99.658
 
99.658 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 100.000 signatures.

Bruxelles cherche à consacrer l'avance dévastatrice de l'idéologie du genre

Mardi 9 Juin l'ensemble du Parlement européen votera le rapport sur la stratégie de l'Union européenne pour l’égalité entre les hommes et les femmes après 2015, mieux connu sous le nom de « rapport Noichl », du nom de son rapporteur, la social-démocrate allemande Maria Noichl.

Le texte a déjà été approuvé par le Comité sur les droits de la femme et l’égalité des genres (FEMM) le 6 mai dernier.

Le rapport Noichl représente à nouveau, sous prétexte « d’égalité » entre les hommes et les femmes, une autre tentative visant à imposer les principes les plus radicaux de l'idéologie du genre dans les pays de l'UE, laissant ainsi clairement voir que le féminisme et l’idéologie du genre sont les nouveaux dogmes idéologiques politiques qui violent également le principe de subsidiarité. Ce principe, consacré par l'article 5.2 du traité de l’UE, est l'une des pierres angulaires de son fonctionnement et au travers duquel les compétences des États dans des domaines tels que l'éducation et la santé, entre autres, doivent être respectées.

Quels sont ces points controversés ?

La promotion de l'idéologie du genre et le féminisme radical :

L’article 67 « prie la Commission de soutenir les États membres dans l'établissement de chaires universitaires pour les études sur les genres et la recherche féministe »;

La propagande LGBT :

L’article 55 « renouvelle son appel à la Commission et à l'Organisation mondiale de la santé pour qu'elles suppriment les troubles liés à l'identité de genre de la liste des troubles mentaux et du comportement et veillent à une reclassification non pathologique dans les négociations relatives à la 11e version de la classification internationale des maladies (CIM-11) et s'assurent que la variance de genre dans l'enfance ne soit pas considérée comme une pathologie » ;

La reproduction assistée (même pour les personnes seules et les couples de même sexe) :

L’article 59 « demande à la Commission d'encourager les États membres à promouvoir la procréation (médicalement) assistée et de mettre un terme à la discrimination dans l'accès au traitement favorisant la fertilité et à l'aide à la procréation » ;

L'avortement :

L’article 52 « prie la Commission d'aider les États membres à assurer (…) la disponibilité d'un avortement et de dispositifs de contraception légaux et sûrs » ;

L’article 68 « met l'accent sur le droit d'accéder volontairement à des services de planning familial, y compris à des soins sûrs et légaux en matière d'avortement »

En outre, 42% de ces paragraphes montrent une discrimination ouverte envers les hommes, paradoxalement, dans un rapport sur l'égalité. Selon Europe for Family, 17% des paragraphes représentent un risque important pour la liberté d’expression, de la presse, d’éducation et des affaires. Enfin, dans 7 Considérant (lettre S à X), « des allégations sans fondement scientifique et des chiffres sans base éprouvée ont été introduits »

Nous pouvons stopper cette avancée dévastatrice de l'idéologie du genre !

En signant cette pétition, nous envoyons un e-mail aux députés européens clés dans cette décision.

Dites NON !

Pour plus d'informations :

lire la motion du Parlement européen - rapport Nochl

Voir le courrier de la part du secrétariat général des affaires européennes aux parlementaires

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code
Merci de choisir une option:
Nous traitons vos renseignements personnelles conformément à notre Politique d’utilisation des données et à nos Conditions d'utilisation.En signant, vous acceptez les Conditions d'utilisation et la Politique de confidentialité de CitizenGO et vous acceptez de recevoir des e-mails occasionnels concernant nos campagnes. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Respectez le principe de subsidiarité. NON au rapport NOICHL

Mesdames, Messieurs,

Mardi 9 juin prochain, vous allez voter sur le rapport sur la stratégie de l'Union européenne pour l’égalité entre les hommes et les femmes après 2015, mieux connu sous le nom de « rapport Noichl », du nom de son rapporteur, la social-démocrate allemande Maria Noichl.

Le texte propose le droit d'accéder à l’avortement légal et sûr (articles 52 et 68), propose de créer des chaires en idéologie du genre (article 67), souhaite supprimer les troubles de l'identité de genre de la liste des troubles mentaux (article 55) et introduire une perspective de genre dans les budgets et politiques de l'UE et des États membres.

Ce rapport se positionne de façon très radicale et idéologique concernant des sujets qui divisent la société européenne. Il attaque violemment l’identité féminine, la valeur de la maternité et de la complémentarité de l’homme et de la femme.

Mais aussi il représente une violation flagrante du principe de subsidiarité énoncé à l'article 5.2 du traité de l’UE, qui prévoit que les compétences relatives à la santé et à l'éducation sont du ressort des Etats membres.

Je vous demande donc de rejeter le rapport Noichl ou d’adopter un texte alternatif respectueux du principe de subsidiarité.

[Votre Nom]

Bruxelles cherche à consacrer l'avance dévastatrice de l'idéologie du genre

Signez cette pétition maintenant!

0100.000
  99.658
 
99.658 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 100.000 signatures.