PETITION POUR LE RETRAIT DU TIMBRE FEMEN

Pétition à l’attention de: La Poste

 

PETITION POUR LE RETRAIT DU TIMBRE FEMEN

050.000
  34.114
 
34.114 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 50.000 signatures.

PETITION POUR LE RETRAIT DU TIMBRE FEMEN

PETITION POUR LE RETRAIT DU TIMBRE FEMEN : Par leurs actions et leurs déclarations violentes et répétées contre la laïcité, les religions, la France et le chef de l’Etat, les FEMEN heurtent la plupart des Français.

Pourtant, à ce jour, Marianne demeure incarnée par Inna Shevchenko, la leader des FEMEN, sur notre timbre national et aucune réponse n’a été apportée par le chef de l’Etat à la demande de retrait qui lui a été adressée.

Le collectif "Ensemble pour le Bien Commun" a décidé d’adresser sous la forme d’une pétition une lettre ouverte au Président du Groupe la Poste lui demandant d’intervenir pour retirer ce timbre qui est une insulte à la République française, à ses symboles et à ses valeurs et qui trahit la confiance que ses clients portent à la Poste.

Le collectif "Ensemble pour le Bien Commun" demande aussi au Président du Groupe la Poste de lui apporter des réponses sur différents sujets sur lesquels il a été alerté.

Aussi, le collectif « Ensemble pour le Bien Commun » avait fait porter mercredi 5 février 2014 une adresse au Président de la République française lui demandant solennellement de retirer le timbre dit « Marianne et la Jeunesse » à l’effigie de la leader des Femen, timbre portant en capitales les signatures de « CIAPPA & KAWENA ».

Cette demande a été reprise par quelques femmes et hommes politiques courageux et par des responsables religieux de premier plan.

Une page Facebook demandant le retrait du timbre FEMEN a, en quelques jours, réuni plus de 6.600 « J’aime » et a été largement relayée sur les réseaux sociaux et dans la presse écrite et télévisuelle.

« Ensemble pour le Bien Commun » désigne un collectif de jeunes citoyens français indépendants de tout parti politique, de toute organisation, de tout mouvement, qui réfléchissent et agissent pour la promotion et la défense du Bien Commun.

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your email
Please enter your country
Please enter your zip code

Pétition à l’attention de: La Poste

Monsieur le Président,

Le collectif « Ensemble pour le Bien Commun » a fait porter, mercredi 5 février 2014 après-midi, une adresse au Président de la République française Monsieur François Hollande, lui demandant solennellement de retirer le timbre dit « Marianne et la Jeunesse » à l’effigie d’Inna Shevchenko, la leader des Femen, timbre portant en capitales les signatures de « CIAPPA & KAWENA ».

Une partie de cette adresse au Président de la République était publiée dans l’édition du Figaro du 5 février dernier.

Madame Valérie Boyer, député des Bouches du Rhône, a le même jour posé une question écrite à Manuel Valls demandant le retrait de ce timbre Femen et indiqué que « malgré sa petite taille, il reste un grand symbole ». Cette demande a été reprise hier, 10 février 2014, par Monsieur Bernard Debré, député de Paris, qui qualifie les Femen de « véritable secte ».

Le 10 février dernier, les dix responsables religieux membres du groupe « Concorde et solidarité » représentant les cultes catholique, musulman, juif, protestant réformé, luthérien, évangélique, orthodoxe, anglican, arménien apostolique, ont indiqué dans une déclaration diffusée à Lyon : « quand l’effigie de Marianne s’inspire du visage d’une personne dont le message se résume à la lutte contre les religions, nous sommes tous peinés. »

Par leurs actions et leurs déclarations violentes contre la laïcité, les religions, la France et le chef de l’Etat, les Femen heurtent la plupart des Français.

Dans un article paru dans l’édition du Figaro du samedi 8 février 2014, Monsieur Jean-Marc Schiappa, historien et président de l’Institut de recherches et d’études de la libre-pensée, militant de la laïcité, indique pour sa part « ce que font les Femen est un pur scandale, une dictature que nous condamnons fermement. On ne peut pas défendre la libre-conscience pour soi et entraver celle des autres. »

Cette vague de contestation s’est aussi matérialisée par la mise en ligne d’une page Facebook demandant le retrait du timbre Femen. Cette page a, en quelques jours, déjà réuni plus de 6.600 « J’aime » et a été largement relayée sur les réseaux sociaux et dans la presse écrite et télévisuelle. 

Dès le 5 février 2014, les Femen ont demandé au Président de la République de retirer le timbre à l’effigie de leur leader dans une lettre parue sur leur page Facebook et illustrée par une photo d’Inna Shevchenko sur laquelle est écrit : « Nous avons honte de la France ». Dans une seconde lettre publiée le même jour sur leur compte Facebook, elles menaçaient personnellement le chef de l’Etat.

La violence des termes de ces lettres et des photos aurait du entraîner le retrait du timbre souhaité par son égérie.

Pourtant, à ce jour, Marianne demeure incarnée par Inna Shevchenko sur notre timbre national.

Lucide, Caroline Fourest écrit dans le livre qu’elle vient de publier sur Inna Shevchenko « sa silhouette furieuse, cheveux au vent, seins à l'air, a déjà bousculé l'iconographie de ce siècle. Jusqu'à notre timbre national, dont la nouvelle Marianne est inspirée. Un scandale pour ceux qu'elle hérisse. Ils sont nombreux. »

D’après les déclarations faites par la Poste au Figaro et reprises dans son édition du 8 février 2014, il semble que, comme le Président de la République, la Poste n’ait pas été au courant de l’inspiration des auteurs de ce timbre et a été dupée par Monsieur Olivier Ciappa pour qui « les valeurs essentielles de la France » sont « égalité, parité, mélanges ».

A cet égard, nous tenons à vous informer que nous avons reçu de très nombreux messages privés nous alertant sur :

 Nous avons aussi largement été interpellés :

 Aussi, nous nous adressons aujourd’hui à vous, en votre qualité de Président de la Poste, afin que vous interveniez pour obtenir le retrait de ce timbre qui est une insulte à la République française, à ses symboles et à ses valeurs et qui trahit la confiance que ses clients portent à la Poste.

Comme dirigeant d’une société à qui la loi a confié des missions de service public, vous ne pouvez plus longtemps cautionner cette situation.

Vous comprendrez par ailleurs, qu’en l’état de la situation, et en notre qualité de citoyens français et d’usagers de la Poste, nous attendons de votre part des réponses précises sur l’ensemble des sujets sur lesquels nous avons été alertés.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de nos salutations respectueuses.

Salutations,
[Votre Nom]

PETITION POUR LE RETRAIT DU TIMBRE FEMEN

Signez cette pétition maintenant!

050.000
  34.114
 
34.114 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 50.000 signatures.