Empêcher les Nations unies d’adopter l’avortement et la sexualisation comme solution au changement climatique

Les délégués de CSW66 : L’égalité commence dans le ventre de la mère

 

Empêcher les Nations unies d’adopter l’avortement et la sexualisation comme solution au changement climatique

0200.000
  198.790
 
198.790 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.

Empêcher les Nations unies d’adopter l’avortement et la sexualisation comme solution au changement climatique

C’est à nouveau la période de l’année où nous nous préparons tous à la Commission des Nations unies sur le statut de la femme (CSW) qui se tient chaque année au siège  New York.

Au cours de cet événement, des délégués de gouvernements du monde sont envoyés pour représenter les États membres dans des négociations visant à aboutir à un projet final de « conclusions concertées » en l’espace de deux semaines.

Cette année, la Commission se déroulera du 14 au 25 mars et aura pour thème le changement climatique et la réduction des catastrophes environnementales : L’égalité des sexes au centre des solutions.

Il est maintenant très clair que la Commission des Nations unies sur le statut des femmes suggère que l’avortement, l’idéologie du genre et la sexualisation des enfants sont une solution au changement climatique.

Dans la version zéro du document de négociation vue par CitizenGO, la Commission, en référence à des conclusions qui n’ont pas été formellement adoptées comme des engagements contraignants comme la Déclaration de Pékin, la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD) et d’autres sommets, suggère que l’avortement, la sexualisation des enfants, l’idéologie du genre et la contraception des filles sont une solution au changement climatique.

Au paragraphe 15 de l’avant-projet, la commission recommande que les groupes féministes et les organisations « dirigées par des jeunes » orientent la discussion vers la réalisation de « droits égaux ».

Alors que le projet zéro peut sembler très innocent et équilibré aux femmes de la base, nos experts des Nations Unies sont très inquiets du langage utilisé dans ce projet, car il est très dangereux s’il se retrouve dans le projet final.

De plus, dans ce qui semble être un effort concerté pour transformer les Nations Unies en une chambre d’enregistrement de la gauche, des groupes puissants ont poussé cette Commission à exclure les groupes pro-vie de l’événement.

C’est très dangereux, car votre voix et la mienne ne seront pas entendues si un groupe comme CitizenGO ne peut pas participer aux événements et suivre les négociations.

En outre, les groupes pro-vie ont été empêchés d’organiser des événements parallèles virtuels figurant dans le programme de la CSW, qui pourraient promouvoir un récit différent de ceux qui promeuvent la culture de la mort au sein des Nations Unies.

Nous demandons donc que les délégués, les diplomates et les ministères des Affaires étrangères représentant les États négociateurs aux Nations unies suppriment avec effet immédiat les paragraphes 3, 5 et 15 des projets zéro, car ils n’offrent aucune solution au changement climatique.

L’avortement, la sexualisation des enfants, la contraception des jeunes filles et l’idéologie du genre ne pourront jamais être des solutions au changement climatique et les Nations unies devraient y voir clair.

Signez cette pétition demandant aux négociateurs de la Commission de la condition de la femme d’effacer les paragraphes 3, 5 et 15 des projets zéro.

+ Letter to:

Signez cette pétition maintenant!

 
Please enter your email
Please enter your first name
Please enter your last name
Please enter your country
Please enter your zip code
Merci de choisir une option:

Empêcher les Nations unies d’adopter l’avortement et la sexualisation comme solution au changement climatique

Chers diplomates, chargés d’affaires, ministres des Affaires étrangères et délégués à la Commission des Nations unies sur la condition de la femme,

Nous avons observé avec incrédulité l’inclusion de l’avortement, de la sexualisation des enfants, de la contraception pour les jeunes filles et de la promotion de l’idéologie LGBTQ comme solutions au changement climatique dans le monde.

Nous sommes également consternés par le fait que les groupes pro-vie ont été exclus de la discussion, car il est évident qu’ils ont une opinion différente de la vôtre, ce qui équivaut à une discrimination et une censure flagrantes des voix dissidentes.

Nous vous demandons par la présente d’effacer avec effet immédiat les paragraphes 3, 5 et 15 de la version zéro des conclusions concertées, car ils ne représentent pas les solutions réelles au changement climatique.

Nous espérons que la commission ne réduira pas le changement climatique à une discussion sur le meurtre de bébés et le changement de sexe alors que les experts en climatologie pourraient proposer de véritables solutions.

Veuillez agir immédiatement.

[Votre Nom]

Empêcher les Nations unies d’adopter l’avortement et la sexualisation comme solution au changement climatique

Signez cette pétition maintenant!

0200.000
  198.790
 
198.790 personnes ont signé. Aidez-nous à augmenter ce nombre 200.000 signatures.